Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOUS ALLE ETRE REDIRIGE VERS LE NOUVEAU SITE ARTY-BUZZ - A TOUT DE SUITE !

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 09:02

Image-4-copie-7.png

Exposition / vente privée de photographie contemporaine "Les Contemplatives" à la galerie LE 111

 

L’exposition sera ouverte du 10 au 12 janvier de 10h à 19h 

 

Le vernissage ouvert au public se déroulera le jeudi 10 janvier entre 17h et 21h.

 

Cet événement mettra à l'honneur trois artistes, trois femmes, trois virtuoses de la mise en scène : Cerise Doucède, Catherine Balet et Maia Flore. 

 

 

Depuis 10 ans à travers son agence de communication culturelle (Prodelia) Thierry Bigaignon s'attache à promouvoir l'art sous toutes ses formes, à dénicher les talents à la frontière entre notoriété naissante et reconnaissance globale, et à sortir la création artistique de son contexte traditionnel. 

Fort de ce savoir-faire, Thierry s’associe à Charlotte Trivini, avocat fiscaliste, pour fonder «thierry & charlotte», marchands d’art nouvelle génération.

Enthousiastes et engagés, thierry & charlotte présentent les 10, 11 et 12 janvier 2013, une exposition éphémère de photographie contemporaine, qui met à l'honneur trois artistes, trois femmes, trois virtuoses de la mise en scène.

 

Une opportunité pour tout investisseur aguerri de réaliser une acquisition éclairée et passionée mais aussi utile, une partie des bénéfices générés par cette vente privée étant reversée à l’association CARE, en soutien de son action en faveur des droits des femmes.

 

3 ARTISTES

 


 

CATHERINE BALET

L’ère numérique a été une inépuisable source d’influence et d’information.

Je souhaite seulement, par mes photographies, interroger la fulgurance de l’ère technologique qui semble avoir accéléré le temps de façon vertigineuse.»

 Par une nuit d’été, alors qu’elle se promène sur la plage, Catherine Balet aperçoit un jeune couple qui se photograhie à la lumière d’un téléphone portable.

 Elle est troublée par la beauté de l’instant.

 La scène sera le prélude de sa série « Strangers in the Light », présentée dans le cadre de l’exposition «Les Contemplatives».

 «C’était là comme une révélation » raconte t-elle. « Le point où la technologie rencontre le romantisme, où le futur embrasse le passé, mêlant la lueur bleue numérique à la lumière dorée de la nature. Cette lumière crépusculaire se révèle comme le clair-obscur du XXIè siècle ».

L’analogie avec la peinture classique devient alors une obsession pour l’artiste, peintre et diplômée des Beaux-Arts de Paris de formation, qui choisit de travailler uniquement sous le jour de cet éclairage singulier.

Influencée par De La Tour, Manet, Rembrandt ou encore Constable, Catherine Balet ne se contente pas de reproduire la mise en scène des grands classiques de la peinture. « Je ne parodie pas la peinture, je l’utilise comme support de la composition pour mettre en scène le réel ».

Sa démarche est également guidée par la réflexion : l’ambivalence d’être continuellement connecté et extrêmement seul, d’être exposé au voyeurisme d’une société qui partage tout.

La photographe a publié Identity (2006) et Strangers in the Light (2012) chez Steidl. 

 Ses travaux sont parus dans de nombreux magazines comme Geo, Le Monde, L’Express, Libération, The Guardian, Elle ou encore Numéro.

Catherine Balet travaille également pour le monde de la mode, entre Paris et Londres.

 

MAIA FLORE

"Ceux qui rêvent le jour sont ceux qui savent beaucoup de choses qui échappent à ceux qui

rêvent la nuit » Edgar Allan Poe.

C'est ainsi que ces filles emportées par des objets dans les airs se laissent voyager au travers de paysages infinis.

Voler vers des espaces rêvés, matérialiser une complète attraction entre le personnage, son univers idéal et le monde dans lequel ils vivent, voilà où ces jeunes filles nous transportent. 

 Les mouvements contorsionnés ne font plus qu'un avec la forme de celui qui révèle leur passion.

Mêlés d'un réalisme imaginaire et de souvenir d'enfances, ces être en lévitation

nous invitent à rêver sans limites."

Née en 1988 en France, Maia Flore est diplômée de l’Ecole des Gobelins en Juin 2010.

C’est au cours de sa dernière année d'étude qu’elle voyage en Suède où elle commence des projets personnels.

Sous la lumière de Scandinavie commence le premier projet, Sleep Elevations.

 

CERISE DOUCEDE

A peine âgée de 25 ans, Cerise Doucède a déjà un univers poétique et intime qui lui est très

personnel.

A travers sa toute première série intitulée « Egarements », l’artiste nous fait voyager dans l'imaginaire des personnes qu'elle photographie, recréant une scène magique où les objets sont comme en lévitation dans les airs.

Ses photographies sont les reflets des fantasmes, des obsessions, des égarements et parfois même des peurs de ses sujets.

Son univers atypique sur la lévitation d’objets a comme point de départ un rêve où des feuilles tombées d’un arbre n’avaient plus de gravitation. 

 Une proposition féminine et poétique sur ce que l’imaginaire implique dans la création artistique.

Digne disciple d’Ilya Kababov, Cerise Doucède imagine chaque installation photographique à la lumière de quatre facteurs décisifs :

1) La sémantique : l’installation est assimilée à une sculpture, l’objet photographié est pensé en trois dimensions.

2) Le volume : l’objet n’existe que par ce qui l’entoure, ce sont les caractéristiques d’une personne ou d’un lieu qui donneront un sens à l’objet.

3) La spécificité : l’installation est conçue pour et en fonction d’un lieu, d’une période et d’une personne.

4) L’espace : c’est la tridimensionnalité de l’installation qui donnera l’effet voulu. 

 Lauréate en 2012 du concours Royal Monceau pour la photographie, Cerise a aussi participé comme l’ont également fait Nan Goldin, David Lynch, Youssef Nabil ou bien encore Martin Parr, à un dialogue entre un projet artistique et le mythique et moderne sac Lady Dior.

 

Pour plus d'informations, visitez le site www.thierry-charlotte.com

 

 

LE 111

111 rue Saint-Antoine

75004 PARIS

Métro Saint Paul

 

Ancienne imprimerie transformée en galerie par l’architecte Andrée Putman qui y logea les bureaux de son agence Ecarts, l’espace appartient aujourd’hui à La Toute Petite Agence (agence de pub) qui l’utilise exclusivement à titre de galerie privée, au profit de ses clients tels que Van Cleef & Arpels ou encore Cartier.

Situé au 111 rue Saint-Antoine, ce lieu de 200 mètres carrés rarement offert à vue constitue une localisation idéale pour un tel événement, puisque central et à proximité des galeries d’art contemporain du Marais.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by arty-buzz.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • : Pour faire entrer l'art dans votre vie !
  • Contact

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -