Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOUS ALLE ETRE REDIRIGE VERS LE NOUVEAU SITE ARTY-BUZZ - A TOUT DE SUITE !

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 13:18

Si vous recherchez un parcours inédit en dehors de Paris, prenez la direction de Senlis : appréciez le charme de cette ville historique et découvrez la Fondation Frances, où vous serez accueilli très chaleureusement.

 Estelle Frances saura également vous faire partager sa passion !

 

Estelle et Hervé Frances partagent leur vie depuis 15 ans. Parents de quatre jeunes enfants, la collection est un lien supplémentaire entre eux. Elle les réunit totalement dans la mesure où pas une seule acquisition n’a été décidée sans un nouveau consentement mutuel. La quête de cette unanimité se fait sans efforts car leurs regards s’arrêtent toujours sur les mêmes œuvres. 

La Fondation est un projet à part entière, mené en parallèle de leurs activités professionnelles.

En 1993, Hervé a créé l’agence de communication Okó implantée à Clichy et Nantes (30 collaborateurs au total).

En 2006, Estelle Francès a créé sa propre société pour révéler l’identité culturelle des entreprises. Elle intègre l’art contemporain dans leur communication sous forme de relations publiques, de collections… ou de fondations d’entreprises.


GURREY-Philip---Eye---178.jpg


La nouvelle exposition Stigmates dialogue, traite de la force d'une peinture à travers le temps en confrontant les œuvres de l'artiste invité Philip Gurrey à celles, issues de la collection, de Jake et Dinos Chapman, George Condo, Hans-Peter Feldmann, Rachel Labastie, Mathieu Mercier, Gosha Ostretsov et Markus Schinwald.  

Philip Gurrey, Eye© collection Fondation Francès

 

 

Cette exposition sera, une nouvelle fois l'occasion d'expliquer pourquoi et comment l'art contemporain est une suite logique de l'histoire de l'Art, dont l'esthétique, la transgression, le temps qui passe forment une œuvre universelle et finalement intemporelle.  

 

Revisiter des œuvres de l'histoire de l'art, défier le temps qui passe et en laisser des cicatrices visibles pour rendre palpable l'invisible, voilà ce dont parlent la vingtaine d’œuvres rassemblées dans l’exposition dialogueStigmates.  

Ce corpus d'œuvres soulève de nombreuses questions :  

• comment apporter une forme moderne aux œuvres classiques et parfois oubliées de l'histoire de l'art ?

• comment les artistes contemporains s'approprient-ils ces œuvres ?

• comment assurer une continuité entre l'art du passé et celui d'aujourd'hui ?    

Le temps qui passe laisse parfois filer et s'échapper des blessures enfouies.

Les artistes, ici réunis par la Fondation Francès, ont décidé de les révéler, de libérer les fantasmes cachés et d'exorciser les états schizophrènes en les dévoilant au grand jour :

SCHINWALD-Markus-Rosalind.jpg

Markus Schinwald pose sur ses portraits de style Second Empire des appareils de tortures

Markus Schinwald, Rosalind© collection Fondation Francès



LABASTIE-RACHEL-Entraves--2-.jpg

Rachel Labastie, Entraves© collection Fondation Francès

Rachel Labastie confectionne des entraves fragiles


Philip Gurrey s’attache à révéler l’âme de portraits blessés et torturés avec une grande intensité dramatique, Jake et Dinos Chapman relatent le temps qui passe et ses effets sur l'art et sur nos corps à travers une peinture ancienne, Hans-Peter Feldmann "blesse" le visage d'un portrait ancien altérant à la fois sa beauté et notre sensibilité.

De son côté, George Condo repense la peinture contemporaine à travers des œuvres anciennes et y fait directement référence : pour Stigmates c'est de Goya dont il est question, d'une violence oubliée avec le Saturne dévorant ses enfants, réinterprété par Condo dans une violence imaginaire et fantasmée, toutefois moins abrupte que l'originale.


Mathieu Mercier, quant à lui, efface les visages pour ne laisser apparaître qu’un masque, mi-tribal, mi-sportif et c’est pourtant dans ce vide qu’apparaissent les traces de nos cicatrices.

Mathieu-Mercier-72dpi.jpg

 Mathieu Mercier, Sans titre© collection Fondation Francès


Enfin Gosha Ostretsov révèle une obsession universelle et intemporelle, l’objet a perdu sa peau mais l’homme continue à interroger l’histoire.  

Cette nouvelle exposition Stigmates est fidèle à l'esprit de la collection de la Fondation Francès : nous faire réfléchir sur les excès de nos vies, ceux qui nous fascinent et nous façonnent.


L'exposition Stigmates sera présentée jusqu'au 9 juin 2012.

Elle s'inscrit dans un processus de sensibilisation des publics à l'art contemporain.

La médiation culturelle s'applique à mieux expliquer et situer ces œuvres dans l'histoire de l'art.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 Fondation Francès

27 rue Saint-Pierre, 60300 Senlis

03.44.56.21.35


 Plan d'accès

 Depuis Paris

 Porte de la Chapelle, prendre l’autoroute A1, direction Roissy Charles de Gaulle, puis prendre la sortie n°8 pour Senlis.

 Suivre Senlis Centre, au rond point du Cerf, prendre la direction Chantilly, un parking est situé à gauche (où il est recommandé de stationner), la rue Saint Pierre est la première à gauche, la Fondation Francès est située à droite au début de la rue.

Horaires d'ouverture :

 Le lundi : sur rendez-vous

 Du mardi au samedi : de 11h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00

Partager cet article

Repost 0
Published by arty-buzz.over-blog.com - dans Expositions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • : Pour faire entrer l'art dans votre vie !
  • Contact

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -