Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOUS ALLE ETRE REDIRIGE VERS LE NOUVEAU SITE ARTY-BUZZ - A TOUT DE SUITE !

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 09:21

4-MD.jpg

Le Collège des Bernardins présente : 

Michel Blazy Bouquet final 

du 10 mai au 15 juillet 2012 dans l'ancienne sacristie 

 

L'installation est présentée dans le cadre de « Questions d’artistes » – Création contemporaine au Collège des Bernardins : une programmation arts plastiques / arts vivants / musique. 

 

Les grandes mousses, 2006

Bain moussant, 2 compresseurs , eau, tuyaux plastiques, 5 récupérateurs d’eau

Dimensions : 5 éléments 4 m de haut, diamètre : 150 cm en fonctionnement

vue de l’exposition Versailles Off, Versailles, 2006

Photographe : Julie Pagnier

Courtesy art: concept, paris

 

Pour cette saison de la programmation arts plastiques, le Collège des Bernardins invite des artistes contemporains autour de la notion du vivant. 

Pensée dans la continuité de la précédente exposition, videodrones de Céleste Boursier-Mougenot, il s’agit, avec cette nouvelle installation, de porter le regard sur la richesse de l’être en commun mais aussi ses possibles et détestables excès. 

 

Avec Bouquet final, Michel Blazy crée un dispositif métaphorique qui met en scène l’ambivalence que suscitent la surconsommation et l’abondance dans nos sociétés, entre attraction et répulsion. 

 

Autour de l’exposition Bouquet final : 

Table ronde : « Art et écologie », lundi 14 mai 2012 de 20h à 22h. 

Tarif plein : 5€ - Tarif réduit : 3€. 

Gratuit pour les moins de 26 ans dans la limite des places disponibles. 

Visite jeune public : « Tous à l’expo Bouquet final ! », mercredi 23 mai 2012 de 14h30 à 15h30. 

Entrée libre dans la limite des places disponibles. 

Contact presse : Pierre Laporte communication Tél. : 01.45.23.14.14 – info@pierre-laporte.com Communique de presse – mars 2012 

2 Collège des Bernardins - 20 rue de Poissy - 75005 Paris – www.collegedesbernardins.fr 

 

En écho à cette installation, Tania Mouraud porte du fond de la nef un regard chargé d’émotion sur notre monde avec une phrase énigmatique. 

 

BOUQUET FINAL 

Pour le Collège des Bernardins, Michel Blazy propose Bouquet final, une installation qui évoque un futur possible de la planète si nous ne prenons pas garde à notre environnement, la décroissance et la surconsommation étant au coeur des préoccupations de l’artiste. 

Après Les grandes mousses en 2006, les Fontaines de mousse et Falling Garden en 2007, il réalise à nouveau une installation constituée d’une mousse qui se déverse lentement et continuellement sur le sol de l’ancienne sacristie. 


7-MD-copie-1.jpg

Les grandes mousses, 2006

Bain moussant, 2 compresseurs , eau, tuyaux plastiques, 5 récupérateurs d’eau

Dimensions : 5 éléments 4 m de haut, diamètre : 150 cm en fonctionnement

vue de l’exposition Versailles Off, Versailles, 2006

Photographe : Julie Pagnier

Courtesy art: concept, paris

 

Bouquet final est une expression qui fait référence au vivant. Au sens traditionnel, le bouquet est un assemblage de végétaux mais l'adjectif final donne à l'expression un sens dédoublé et génère une ambiguïté. Le titre fait référence au sommet du feu d'artifice, ce qui le couronne mais il rappelle que dès le moment où il se produit et où on l'observe, il annonce par anticipation la certitude de la fin de l'enchantement qu'il produit.

L'installation présente des dizaines de jardinières, posées sur la structure d'un échafaudage industriel haut de plusieurs mètres.


Elle produit en abondance une mousse artificielle, blanche et épaisse, crémeuse qui se déverse sur le sol de l’ancienne sacristie.

Cette mousse est attractive et en même temps inquiétante, son odeur entêtante envahit le lieu.


Mousse copyright Blazy, ADAGP courtesy ArtConcept photo Mar

Les grandes mousses, 2006 Bain moussant, 2 compresseurs , eau, tuyaux plastiques, 5 récupérateurs d’eau

Dimensions : 5 éléments 4 m de haut, diamètre : 150 cm en fonctionnement

vue de l’exposition Versailles Off, Versailles, 2006

Photographe : Julie Pagnier

Courtesy art: concept, paris

 

Elle construit un immense monochrome qui forme un cadre pictural, un immense tableau abstrait et rectangulaire. 

Elle est produite dans la journée, meurt chaque soir et renait chaque matin grâce à l'intervention humaine et l'activation des pompes électriques.

Elle peut signifier, une déflagration pyrotechnique mais aussi la mort et la vie dans son cycle perpétuel.

Elle rappelle la séduction des inventions humaines, le dialogue incessant entre le vivant et l'artifice de nos sociétés contemporaines. 

 

MICHEL BLAZY : Biographie 

Né en 1966 à Monaco, Michel Blazy a fait ses études à la Villa Arson à Nice. 

Il crée des sculptures à partir des petites choses de la maison qui n’inspirent d’ordinaire que l’inattention dévolue aux choses du quotidien : purée de carotte, graines de lentilles, colorants alimentaires, bonbons, mousse à raser, croquettes pour chien et chat et la liste est loin d’être exhaustive.

Ce savant mélange de matériaux naturels et artificiels constitue le support des investigations de l’artiste.

Les oeuvres deviennent ainsi des métaphores de la fragilité, du temps qui passe et de la brièveté de la vie. 

Ses oeuvres sont présentes notamment dans les collections d’une dizaine de FRAC, du Centre Georges Pompidou à Paris, du Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du Nouveau Musée National de Monaco, des Abattoirs à Toulouse, etc. 

 


Actualité 

2012 - Expositions personnelles 

- Bouquet final, Collège des Bernardins – Ancienne sacristie, Paris (10/05 – 15/07) 

- Ex Croissance 2, Galerie de l’Ecole des Beaux-Arts, Montpellier (26/04) 

- Festival des jardins, Domaine départemental de Chaumont sur Loire, France (06/04 – 07/11) 

- Débordements domestiques, Galerie art : concept, Paris (17/03 – 05/05) 

2012 - Expositions collectives 

- Trait papier, essai sur le dessin contemporain, Musée des Beaux-arts, La Chaux de fond (13/05 – 12/08) 

- Les Feux de l’amour, FRAC Aquitaine (11/05 – 30/09) 

- Exposition avec Jean-Luc Blanc, Main d’OEuvre, Saint Ouen (11/05) 

- Exposition de groupe, Musée des Années 30, Boulogne (10/04) 

- Ex croissance, Ferme du Buisson, Noisiel (24/03 – 25/07) 

- Question de goût, Salle d’exposition, Guyancourt, France (08/02 – 25/03) 

- Le Silence. Une fiction, Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco (31/01 – 01/04) 

- Touching the Moon / Toucher la Lune, 1ère représentation de la Collection LAB’BEL, Galerie 5, Angers (12/01- 25/02) 

 

 

« ÉCHO » : TANIA MOURAUD 

En résonance à l’installation présentée dans l’ancienne sacristie, les « Échos » prennent la forme, dans la nef du Collège des Bernardins, de questions posées par les artistes à la société d’aujourd’hui et invitent chaque spectateur à adopter un nouveau regard. 

 

Tania Mouraud 

Deuxlarmessontsuspenduesàmesyeux 

du 10 mai au 15 juillet 2012 dans la nef 

 

Dans la nef en écho à l’installation de Michel Blazy, Tania Mouraud propose une citation à l’aide de son écriture si singulière : deuxlarmessontsuspenduesàmesyeux. 


L’artiste Tania Mouraud travaille sur la société et l’espace public, elle enregistre et transforme les expériences vécues. Elle intervient dans l’espace urbain et cherche à mobiliser chez le spectateur la conscience de soi et du monde dans lequel il se trouve. 

L’oeuvre deuxlarmessontsuspenduesàmesyeux, conçue pour le Collège des Bernardins, est réalisée dans la continuité des frises que l’artiste a commencées en 1991. Les larmes tiennent un rôle important dans les religions juive, bouddhiste et chrétienne. La Bible, à l’instar des représentations catholiques, y fait également de nombreuses références telles que les larmes de la Vierge, celles de Marie-Madeleine, ou encore les larmes de sang du Christ… 

 

Née en 1942, Tania Mouraud vit et travaille à Paris.

Son oeuvre a fait l'objet de très nombreuses expositions personnelles en France et à l'étranger parmi lesquelles on peut citer : Une pièce de plus (CCC Tours, France), La Fabrique (Krasnoye Znamia, St Petersburg, Russie) et Ad Infinitum (Chapelle de l’Oratoire, Musée des Beaux-Arts de Nantes, France). Communique de presse – mars 2012 

4 Collège des Bernardins - 20 rue de Poissy - 75005 Paris – www.collegedesbernardins.fr 

 

INFORMATIONS PRATIQUES 

Entrée libre 

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h, le dimanche et les jours fériés de 14h à 18h. 

Tél. : 01.53.10.74.44 

www.collegedesbernardins.fr 


 

« QUESTIONS D’ARTISTES » - UNE PROGRAMMATION DE CRÉATION CONTEMPORAINE AU COLLÈGE DES BERNARDINS 

Une programmation arts plastiques / arts vivants / musique 

Depuis février 2011, le Collège des Bernardins propose « Questions d’artistes » une programmation initiée par Jean de Loisy et une équipe dédiée de programmateurs (arts plastiques / arts vivants / musique), confirmant sa volonté de présenter l’art comme dimension essentielle de l’homme et de la culture. 


Aussi nécessaire au cheminement de la pensée que peuvent l’être les savants, les philosophes et les autres acteurs décisifs de la vie sociale ou spirituelle, les artistes ont une place éminente à tenir dans un lieu chrétien.

Leur travail, nécessairement animé par des questions essentielles, les confronte en permanence avec toutes les dimensions de l’humain.

Leurs efforts pour inventer une parole neuve, débarrassée des automatismes, les mettent - et nous mettent - en situation exigeante d’exploration et d’expérience de nous-mêmes et des autres.

Ainsi considéré, l'art, tel qu’il est montré au Collège des Bernardins, est bien plus qu'une activité accessoire destinée au loisir, au plaisir individuel ou au confort de posséder une culture et d'en jouir.

Cette programmation conçue par Alain Berland pour les arts plastiques, Yvane Chapuis pour le théâtre et la performance et David Sanson pour les musiques nouvelles, est un engagement. Celui-ci répond à la conviction que les expériences artistiques les plus profondes d’aujourd’hui nous permettent d’accueillir, de comprendre plus intimement, de transformer notre propre monde. 

 

 

Retrouvez « Questions d'artistes » sur Facebook et sur le blog du Collège des Bernardins : http://recherche.collegedesbernardins.fr/ 

 

 

Les arts plastiques 

Deux artistes (Céleste Boursier-Mougenot et Michel Blazy) interviennent pour cette troisième saison dans l’ancienne sacristie, deux artistes qui circulent dans les forêts des signes.

Dans un va-et-vient permanent, de l’abstraction à la figuration, du matériel à l’immatériel, ils construisent, en s’émancipant de l’héritage de l’art conceptuel, de nouvelles écritures sensibles et plastiques pour ouvrir les regards sur notre contemporanéité. 

Cette programmation comprend des expositions / installations dans l’ancienne sacristie et également des oeuvres présentées en « Écho » dans la nef du Collège des Bernardins : elles prennent la forme de questions posées par les artistes à la société d’aujourd’hui. Elles sont, le temps d’une apparition, des objets qui mettent en cause notre rapport au monde et révèlent le rôle des artistes, véritables inventeurs de comportements nouveaux. 

 

Jean de Loisy, conseiller artistique pour la création contemporaine au Collège des Bernardins 

Commissaire d'exposition indépendant, Jean de Loisy a été, entre autres, inspecteur à la Création au Ministère de la Culture, conservateur de la Fondation Cartier et conservateur au Centre Georges Pompidou. 

Il a dirigé et co-dirigé divers lieux d'art en France.

Il a organisé de nombreuses expositions monographiques et des expositions marquantes telles que « La Beauté » à Avignon en 2000 ou encore « Traces du sacré » en 2008 au Centre Pompidou.

Il est le commissaire de « Monumenta 2011 / Anish Kapoor » au Grand Palais, du Pavillon israélien représenté par Sigalit Landau de la Biennale de Venise 2011, et de l'exposition sur le chamanisme intitulée « Les Maîtres du désordre » au musée du quai Branly.

Jean de Loisy est président du Palais de Tokyo. 


Alain Berland, commissaire d’exposition, programmateur chargé des arts plastiques 

Alain Berland est critique d’art. Depuis 2008, il collabore à la revue Mouvement. Il sera co-commissaire de la biennale du Havre 2012. 

 

« LA PAROLE DE L’ART » : UN DÉPARTEMENT DU PÔLE DE RECHERCHE 

L'art présente la caractéristique unique d'être un langage sensible. Ce département de recherche vise à interroger l'expression artistique et ses rapports profonds avec l'expression de la foi.

Entreprenant un dialogue permanent avec les artistes, le département suit et propose la programmation artistique du Collège des Bernardins.

Le travail de recherche 2012 aboutira à un colloque sur les convergences et différences entre vocation religieuse et vocation artistique. 

 

Jérôme Alexandre, co-directeur du département « La parole de l’art », théologien et directeur des publications du Collège des Bernardins 

Après des études d'histoire et de philosophie, Jérôme Alexandre entre au Ministère de la Culture et de la communication où il a été en charge de la création contemporaine (musique et danse).

Docteur en théologie, il est professeur à la faculté Notre-Dame du Collège des Bernardins et co-directeur du nouveau département de recherche « La parole de l’art ». Il a publié plusieurs ouvrages sur l'art, les Pères de l'Église et la théologie. 

 

Bernard Marcadé, co-directeur du département « La parole de l’art », critique d’art et commissaire d’exposition 

Bernard Marcadé est critique d’art et organisateur d’exposition indépendant. Après des études de philosophie et d’histoire de l’art, il est devenu professeur d’esthétique et d’histoire de l’art à l’École Régionale Supérieure d’Expression Plastique de Tourcoing de 1975 à 1985, puis de 1985 à aujourd’hui à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. 

 

LE COLLÈGE DES BERNARDINS 

Édifice exceptionnel du XIIIe siècle récemment restauré, le Collège des Bernardins est ouvert au public depuis septembre 2008. 

C’est aujourd’hui un lieu dédié aux espoirs et aux questions de notre société et à leur rencontre avec la sagesse chrétienne. Tous sont invités à participer à ces dialogues par des travaux de réflexion ou de recherche, de formation ou d’expression artistique. 

Plusieurs activités au service de l’homme dans toutes ses dimensions (spirituelle, intellectuelle et sensible sont proposées : l’art (expositions d’art contemporain, art vivant, musique), les rencontres et débats (conférences, colloques), la formation (École Cathédrale) et la recherche. 

Le Collège des Bernardins s’appuie sur un pôle de recherche composé de six départements : « Sociétés humaines et responsabilité éducative », « Économie, Homme, Société », « Éthique biomédicale », « Société, Liberté, Paix », « Judaïsme et christianisme », et « La parole de l’art ». Son originalité est de réunir universitaires, praticiens et théologiens autour de la question essentielle de l’homme dans une approche pluridisciplinaire. 

 

Contact presse : Pierre Laporte communication

Tél. : 01.45.23.14.14

info@pierre-laporte.com

Partager cet article

Repost 0
Published by arty-buzz.over-blog.com - dans Expositions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • Le blog de arty-buzz.over-blog.com
  • : Pour faire entrer l'art dans votre vie !
  • Contact

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -